SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
23/07/2019

La cuisine niçoise en connait un rayon !


C'est la rencontre de deux passionnés qui partagent leur enthousiasme dans leurs milieux associatifs respectifs. Valérie Marco et Franck Viano auraient pu ne jamais se connaitre mais la destinée malicieuse en a décidé autrement et c'est ainsi que le projet un peu fou de "radiographier" les produits locaux et la cuisine niçoise a vu la jour. Les Nouvelles Gastronomiques Côte d'Azur et Monaco se sont entretenues avec ces artistes radio-culinaires dont l'aventure, pour notre plus grand plaisir, ne fait que commencer...



© DR
© DR

L'interview...

Franck Viano et Valérie Marco © DR
Franck Viano et Valérie Marco © DR
NGCAM : Quelles sont les particularités de la cuisine niçoise?

Valérie Marco : La cuisine niçoise représente pour moi, une cuisine saine, équilibrée , très riche en ingrédients recommandés pour la santé. Travaillant dans le corps médical, je suis sensible à la bonne nutrition .

Franck Viano : La principale est qu'elle est la seule au monde à porter le nom de sa ville, il n'existe pas de cuisine parisienne, madrilène ou athénienne mais il existe une Cuisine Niçoise. Ensuite, elle est issue du régime crétois (dit méditerranéen) qui est, selon les plus éminents spécialistes de la diététique et de la nutrition, le régime le mieux adapté à l'être humain.

NGCAM : D’où vient votre attachement à cette cuisine?

Valérie Marco : J'habite Nice depuis presque 40 ans. Je suis d'origine andalouse. Je retrouve des similitudes entre ces 2 cuisines. La bonne huile d’olive, les tomates, les poivrons, l'ail et l’oignon... Elles sont des cuisines colorées et ensoleillées.

Franck Viano : Un peu comme Obélix, je suis tombé dedans étant petit. Je suis né et j'ai grandi dans le Vieux Nice qui a toujours été l'épicentre de la cuisine niçoise avec ses institutions comme A Butteghin'na, Acchiardo, Térésa Socca ou encore d'autres disparus comme La Taverne du Château ou le Bar Antoine.

NGCAM : Qui ont été vos inspirateurs dans votre famille et au-delà?

Valérie Marco : Mon père avait fait les beaux-arts. Il peignait les grandes affiches des films au cinéma. Mais il n'avait aucune diplomatie et n'a jamais su m'apprendre. C'est Helmut Newton qui m'a montré que l'on pouvait se servir des rayons X autrement que pour pour le médical.

Franck Viano : Ma grand-mère, ma mère, mon frère Alain est chef, mon meilleur ami Franck est chef et professeur de cuisine, et quelques ami(e)s chefs aussi (Sophie, Lucien et bien d'autres) auront été les artisans de ma passion. J'aime cette idée de partage avec des personnes qui ont une passion commune.

NGCAM : Quels sont vos ingrédients préférés?

Valérie Marco : Mon ingrédient préféré est sans hésitation l'ail. Il est pour moi, l'ingrédient essentiel de la cuisine niçoise. Puis l'oignon et la tomate qui se retrouvent presque dans tous les plats de la cuisine niçoise.

Franck Viano : Le pois chiche ! J'en suis fan. Socca, panisses voire bière, j'aime beaucoup ce produit qui a su s'adapter dans le temps et qui continue de donner des idées à des artisans comme la Socca Biera (bière aux pois chiches avec du houblon niçois). Mais, j'aime aussi beaucoup nos légumes, trésors de nos marchés, courgettes, blettes, oignons, tomates, cébettes et autres févettes.

NGCAM : Quels sont vos plats préférés?

Valérie Marco : Le Pan Bagnat et la tourte de blettes sucrée

Franck Viano : Les gnocchis maison, les petits farcis, la pissaladière, la socca, la salade niçoise, le pan bagnat...

NGCAM : Quelles ont été les circonstances de votre rencontre?

Valérie Marco : J'avais radiographié Franck il y a quelques années et nous avions échangé sur nos passions.

Franck Viano : J'ai subi la pose d'une prothèse totale du genou et Valérie était la personne qui me radiographiait. Nous avions sympathisé et elle m'avait parlé de sa passion artistique, puis nous nous sommes perdu de vue. Le hasard a fait que nos chemins se sont à nouveau croisés et le projet est né.

NGCAM : Pourquoi radiographier les ingrédients ou les plats?

Valérie Marco : Comme pour tous les végétaux et objets que je radiographie, c'est d'abord pour révéler leur beauté interne. La nature les dote souvent d'une architecture intérieure visuellement des plus saisissantes. Le travail aux rayons X me permet de sublimer cette beauté. Vient ensuite le moment de la magnifier par infographie et/ou intervention direct sur le support de pigments acryliques fluorescents et/ou phosphorescents. J'aime aussi faire connaitre cette technique de la radiographie moins répandue dans le monde artistique. En ce qui concerne la radiographie des plats, cette composition touche, visuellement, le coté artistique de chacun mais aussi sa gourmandise.

Franck Viano : Parce que c'est une autre façon de voir des produits ou une recette. On connait la photographie culinaire, là on est sur de la radiographie culinaire. L'idée a été de montrer un produit ou une recette comme on ne l'avait jamais vu. Et puis, il reste de nombreux autres produits à radiographier comme la truffe, le caviar, les champignons... Mais cuuuuttt, on va pas vous dévoiler tout et tout de suite :-)

NGCAM : Qu’est ce que ces radios vous ont révélé?

Valérie Marco : Moi qui pensait avoir presque tout radiographié, je me rends compte qu'il y a encore des domaines que je n'ai pas exploré.

Franck Viano : Rires ! Que l'on avait raison. Le résultat est au rendez-vous et nous sommes très content du rendu final.

NGCAM : Y-a-t-il une dimension poétique à votre initiative?

Valérie Marco : La nature n'est que poésie. Le travail aux rayons X la magnifie.

Franck Viano : Dans la mesure où la poésie est partout, oui.

NGCAM : Quels sont vos projets d’expo et de communication?

Valérie Marco : Radiographier les divers plats de la cuisine en générale est un projet qui me fascine. Outre les légumes, les fruits, poissons et crustacés, j'avais déjà réalisé des essais de radiographies de pâtes et le résultat visuel était de toute beauté.

Franck Viano : Étonnamment, le projet a beaucoup plu et nous avons déjà quelques projets d'expo à Nice comme la Galerie Babazouk dans le Vieux Nice ou encore les Halles de la Gare du Sud. Pas mal de copines et de copains restaurateurs souhaitent exposer une ou deux œuvres dans leur établissement et nous travaillons aussi sur une expo à Monaco.
Mais nous sommes ouverts à toutes propositions d'expo dans des galeries ou dans d'autres lieux.

NGCAM : Le futur atelier de cuisine niçoise va-t-il présenter certaines œuvres?

Valérie Marco : J'en serai extrêmement ravie car je trouve que c'est une excellente idée d'ouvrir un atelier de cuisine niçoise pour toutes et pour tous, cela fait partie du devoir de transmission de notre patrimoine.

Franck Viano : C'est sans aucun doute le lieu idéal pour exposer et nous serions ravis et fiers de mettre à disposition ces oeuvres dans ce lieu de partage de de transmission.

Valérie Marco

Valérie Marco. © DR
Valérie Marco. © DR
C'est dans le cadre de son travail que Valérie Marco a fait une rencontre unique dans le cabinet de radiologie dans lequel elle exerçait jadis, celle d'Helmut Newton, venu y réaliser deux photographies. La première représentait un bracelet Van Cleef & Arpels radiographié autour d'un pied chaussé d'un escarpin à haut talon (pour une publicité parue dans Vogue U.S.) et la seconde deux mains radiographiées avec des menottes.

C'est alors qu'elle a envisagé son outil de travail sous un nouvel angle, la radiographie d'art. A partir d'un cliché radio, plus ou moins mis en scène, elle colorise ensuite avec un procédé qui lui est propre à l'aide de plusieurs logiciels.

Après de nombreuses expos à Nice et dans la région (Parc Phoenix, Institut Arnault Tzank, Hôpital Simone Veil Cannes...), Valérie Marco expose actuellement pour Les Rencontres d'Arles qui fêtent leur 50ème anniversaire.

Franck Viano

Franck Viano. © DR
Franck Viano. © DR
Créateur du Collectif Cuisine Niçoise, vainqueur d'un dîner presque parfait et finaliste des Talents Gourmands 2018, Ambassadeur Côte d'Azur France... Les journées semblent bien courtes pour Franck Viano, ce touche à tout niçois entre ses concours de cuisine, ses ateliers gourmands et ses autres manifestations. La rencontre avec Valérie Marco (elle était sa manipulatrice radio lors de son opération de prothèse du genou) aura permis de faire naître ce projet novateur.





Inscription à la newsletter
Vous devez lire les Conditions Générales de Service avant de continuer


Facebook