SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
20/02/2019

La cuisine d'Aurélien


Il s'est installé en 2015 rue Smolett, à Nice, après avoir forgé son métier auprès de chefs comme Sébastien Giannini, Jacques Maximin ou Joël Garault. Aurélien Nourry, Breton d'origine, livre dans son restaurant "Le Millésime" une cuisine aussi audacieuse que généreuse à base de produits frais, de saison. Il se confie aux Nouvelles Gastronomiques Côte d'Azur et Monaco...




Un cadre cosy, de bon goût

Les deux Aurélien... à droite, le Chef Nourry. © Fabrice Roy
Les deux Aurélien... à droite, le Chef Nourry. © Fabrice Roy
L'ambiance sereine et amicale met le client, devrait-on dire le convive, en condition pour apprécier une cuisine préparée par Aurélien Nourry, le plus souvent seul en cuisine, et servie avec efficacité et sourire par un autre Aurélien qui règne sur la salle.

La cuisine d'Aurélien

Le risotto

Le risotto d'Aurélien Nourry. © Fabrice Roy
Le risotto d'Aurélien Nourry. © Fabrice Roy
Il arrive sur la table, dans son assiette de céramique aux reflets bleus. Le risotto s'offre à la vue bien avant de régaler les papilles. On devine sous de généreuses écailles de truffe noire les granules croquantes du riz cuit juste comme il le faut, crémé au parmesan de 24 mois d'affinage. Le risotto d'Aurélien Nourry, c'est plus qu'un plat, c'est un voyage. Il livre dans sa simplicité un concentré d'Italie, les arômes d'une terre gorgée de soleil. C'est une lumineuse étape dans l'itinéraire gourmand proposé par "Le Millésime".

© Fabrice Roy
© Fabrice Roy

Une carte de saison, des produits frais, des recettes "maison"

Les Saint-Jacques et leur risotto d'épeautre aux morilles. © Fabrice Roy
Les Saint-Jacques et leur risotto d'épeautre aux morilles. © Fabrice Roy
On trouvera à la carte du moment les œufs de poule pochés, crémeux parmesan et truffe de la ferme Lavancia d'Agnès et Renaud Papone, un céviche de daurade aux agrumes, le fameux risotto à la truffe noire, ou encore le magret de canard de la ferme du Pountoun.
La pêche du jour était représentée par des noix de Saint-Jacques rôties au petit épeautre façon risotto.
Quant aux desserts, l'incontournable Glace au Brie de Meaux offre un festival de saveurs relevé par la croustillante du jambon Serrano.

La glace au Brie de Meaux. © Fabrice Roy
La glace au Brie de Meaux. © Fabrice Roy

Le Millésime

17, rue Smolett
06300 Nice
Tél: 04 93 56 00 13

www.restaurant-millesime.fr






Facebook