SOMMAIRE
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
12/08/2019

Château Farambert: une saga familiale ancrée dans le Var


Un restaurant à Briançon, dans les Hautes-Alpes, puis, il y a douze ans, l'aventure de la vigne et du vin, celle du château Farambert sur les terroirs de Cuers et Pierrefeu du Var. Les Nouvelles Gastronomiques Côte d'Azur et Monaco ont visité le domaine, accueillies par Florence Perret, fille de Louis Perret, son créateur de père. Avec son cousin et sa sœur, sous le regard toujours vif du patriarche, Florence fait prospérer avec compétence et passion les 27 hectares de vigne du domaine. Entretien à bâtons rompus...



© Fabrice Roy
© Fabrice Roy

Entretien avec Florence Perret

Florence Perret. © Fabrice Roy
Florence Perret. © Fabrice Roy
NGCAM: Le château Farambert, c'est avant tout une affaire de famille?

Florence Perret: Mon père Louis Perret est ce qu'on peut appeler un patriarche. Il a été promoteur, il a notamment construit un hôtel, puis un restaurant avant de reprendre le château Farambert en 2008.
Puis, mon cousin Philippe Robert qui avait un magasin de sport est venu. Il a fait une formation pendant deux ans au lycée agricole d'Hyènes. C'est lui qui vinifie.
Ma sœur, Véronique Vial, s'occupe de tout ce qui est matières sèches.
Nous vivons dans un kibboutz (rires). J'habite là, et ma sœur de l'autre côté du mur. L'entreprise fonctionne parce qu'on travaille en famille.

NGCAM: Qu'est ce qui a été le plus difficile dans la création du domaine?

Florence Perret: Honnêtement, rien. Il faut juste se donner à fond. En fait, on n'a pas vraiment réfléchi. Notre père a commencé sur le domaine à 68 ans. Il en a quatre-vingt aujourd'hui et une créativité incroyable. Il faut avoir un côté fou. Aujourd'hui on est en train de récolter les fruits de tout ce travail. On nous a dit qu'il fallait dix ans. Avant notre arrivée, le raisin partait en coopérative, on ne vinifiait pas, c'était différent. On exploite 27 hectares, ce qui veut dire qu'on est petits chez les grands et grands chez les petits. Mais c'est notre production à 100% et nous en sommes fiers.

NGCAM: Quels sont les vins du domaine?

Florence Perret: On fait les trois couleurs. On s'est fait connaitre grâce au blanc, un 100% Rolle au goût fruité et fleuri. C'est vraiment une affaire de terroir. Mon cousin a créé un autre blanc, un peu plus haut de gamme, vieilli en fut de chêne. On est passé bio, ce qui nous a rajouté encore du travail. La première vinification fut un grand moment et depuis, tous les ans, c'est la même émotion de vivre la naissance de nos vins.

NGCAM: Comment s'effectue la commercialisation?

Florence Perret: Les clients dont restaurateurs, particuliers, cavistes ou grossistes. Comme on est une petite structure, on ne fait pas d'export, par exemple. C'est un métier différent. Ce n'est pas le nôtre et puis c'est un autre choix. C'est bien de travailler avec les locaux aussi, sur la région sud.
Le meilleur commercial, c'est le réseau et les clients qui viennent et qui reviennent. Aujourd'hui, je fais partie de structures qui me correspondent, comme la chambre de commerce ou l'union patronale du Var. On se bat parce qu'on n'a pas les chaînes commerciales des grandes entreprises.

NGCAM: Combien de personnes sont employées sur l'exploitation?

Florence Perret: Nous sommes 7 employés au total. On utilise également des saisonniers pour les vendanges ou la mise en bouteille.

NGCAM: Qu'est-ce-qui est essentiel pour développer un domaine comme le château Farambert?

Florence Perret: Je pense sincèrement qu'il faut aimer ce qu'on fait et rester soi-même. Il faut redonner aux jeunes l'amour du travail, le respect du patron. Je ne suis pas une militante de rue, mais il y a un message à faire passer. Je suis fière pour mon père! C'est quelqu'un qui est certainement très exigeant, mais cela nous a fait avancer.

NGCAM: Des projets?

Florence Farambert: L'année prochaine, on va essayer de créer une salle pour les réunions d'entreprise. Proposer une petite restauration, faire venir un traiteur. C'est essentiellement pour faire connaitre le domaine, et faire que les entreprises puissent se réunir en dehors de leurs murs.


© Fabrice Roy
© Fabrice Roy

Le Château Farambert

La maison du domaine. © Fabrice Roy
La maison du domaine. © Fabrice Roy
Quartier FARAMBERT
Route de la Base
83390 Pierrefeu du Var - France

Tél: +33 (0)4 94 48 23 03
chateaufarambert@gmail.com
www.farambert.com





Inscription à la newsletter
Vous devez lire les Conditions Générales de Service avant de continuer


Facebook